L'impact du coronavirus sur l'hôtellerie en France

Impact coronavirus

Si le Covid-19 a eu de lourdes conséquences sur notre santé il en a aussi eu sur l’industrie de l’hôtellerie de la restauration, qui reste l’un des secteurs le plus touché par la pandémie. Malgré la réouverture annoncée le succès n’est pas toujours au rendez-vous et la reprise reste encore timide.

Les hôteliers doivent s’habituer à ce nouveau contexte en redoublant d’efforts pour respecter les mesures d’hygiène. Port du masque pour le personnel, installation de visières de protection ou encore attention particulière à la désinfection des chambres, notamment sur les points de contact. Réouverture d’accord, mais avec une organisation totalement revue donc. Selon les chiffres du cabinet MKG publiés le 9 juin 2020, plus de 50% du parc hôtelier français a repris ses activités.

Avec la fermeture des frontières internationales, la perte de touristes étrangers n’est pas sans conséquences. La France était la destination préférée des touristes chinois attirant environ 2,2 millions de personnes en 2018 ! De plus les réservations de groupe sont très souvent reportées à l’année suivante et le tourisme d’affaire (hors Europe) reste bloqué.

Ainsi pour l’été 2020 l’espoir repose sur les épaules du tourisme de loisir et d’affaire européen et français. Un retour progressif à la normal est espéré pour la deuxième partie de l’année avec une hausse des réservations attendues pour septembre.

Pour mettre toutes les chances de leur côté les hôteliers vont devoir s’adapter aux nouvelles tendances :

-fenêtres de réservation plus courtes,

-réservations en lastminute,

-tarifs plus flexibles comprenant les annulations,

-ne pas tomber dans le piège de la baisse des prix pour s’aligner sur la concurrence,

-proposer des avoirs et organiser les reports pour l’année suivante. 

L’hôtellerie du luxe sera la branche la plus touchée par cette pandémie. Elle dépend grandement des touristes internationaux et avec l’arrêt des vols long-courrier et l’annulation de nombreux événements le reprise reste encore très floue. À l’inverse les gîtes et camping ont d’ores et déjà enregistrés une hausse de leur réservations par rapport à l’année précédente, les touristes locaux se rabattant sur des vacances en France ou en Europe pour cet été.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer